– Présentation –

J’ai commencé à faire des films au début des années 2000, de rencontres en rencontres, entre voyages et luttes sociales, toujours de manière indépendante. J’ai perdu des films, d’autres sont restés des expérimentations ratées ou inabouties, la plupart n’ont pas été beaucoup diffusés. Ce blog en présente une partie.

A Marrakech, à Mayotte ou à Saint-Denis, j’ai cherché à donner la parole à ceux qui ne l’ont pas, à rendre sensible les rapports de domination et les tentatives de rupture. Certains me reprochent de faire des films militants. En effet, la plupart de mes films sont le fruit de rencontres faites sur des luttes. Je m’inscris dans une longue histoire de la Guerre des paysans à l’Autonomie ouvrière. Je fais partie de ceux qui pensent que la conflictualité sociale est nécessaire, car la lutte des classes est permanente. La fin de l’Histoire n’existe pas, à chaque endroit et à chaque moment ses combats.

Ma pratique de la vidéo a redoublé ce rapport critique au réel. J’ai pris mes premières images à l’étranger ; dans l’autre temps et l’autre lieu du voyage, je trouvais un espace pour filmer. En voyage, la caméra est paradoxalement un prétexte et un moyen pour accéder à l’autre. La caméra force à l’échange, même quand on ne parle pas la même langue. Dans ma conception du documentaire, on doit arriver à un accord avec les personnes filmées. Ensemble, on construit une représentation du réel.

Puis je me suis mis à filmer en région parisienne, là où j’habite. Représenter ce que l’on pense connaître mieux, y trouver un intérêt, creuser autrement les rapports avec le monde qui nous entoure, c’est autre chose. Mais c’est le contraste entre ce que l’on nous donne à voir et ce que je vois autour de moi, qui nourrit ma motivation. Quand je filme, je ne cesse pas de mettre le monde à distance, de le questionner. En choisissant où je regarde, je conjure le réel et ses représentations.

Beaucoup de mes films sont cosignés, car ils sont le résultat d’un travail collectif devant et derrière la caméra. A chaque étape, jusqu’au dernier montage, on m’a aidé. Une pensée pour tous ceux qui ont pu participer de près ou de loin aux films qui vous sont présentés.

François Lathuillière

P.S. : Si vous avez une bonne connexion à internet, je vous conseille de regarder les films dans la meilleure qualité Youtube, réglage en bas à droite du lecteur. Enfin si des pubs apparaissent, c’est à cause de l’hébergeur.

Une réflexion sur “– Présentation –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s